Le Tram B pointe (bientôt) son nez…

Bien que la rumeur d’un passage par le Boulevard Béranger commence à enfler, il n’y a, officiellement, pas de linéaire défini, et encore moins d’espace temporel. Au moins, on sait tout de même que la présentation de la concertation préalable aura lieu entre le 18 avril et le 8 juin…

tramway_tours_inauguration_cemt.jpg

Cette fameuse concertation publique fut dévoilée ce mercredi 4 par les quatre maires des villes concernées – Wilfried Schwartz pour La Riche, Christophe Bouchet pour Tours, Frédéric Augis pour Joué-lès-Tours et Christian Gatard pour Chambray-lès-Tours. Moult solutions de participations s’offrent aux métropolitains -et aux autres, d’ailleurs…- :

  • Des réunions publiques, toutes à 18h30… Mardi 15 mai, à Joué, le lendemain à la salle des fêtes de La Riche, le 17 mai, à 18 h 30, à Chambray, le 18 à St Pierre des Corps et enfin le 23 mai, le clou du spectacle aux Halles de Tours.
  • Une exposition dans chaque ville de Tours Métropole
  • Un site internet sur l’antédiluvienne plateforme de la métropole
  • Un garant de l’État, en la personne de Laurent Joseph, charger de surveiller et d’établir un rapport au cœur du dossier de l’enquête publique.

Même si le vice-président en charge des transports, Frédéric Augis, clame que « rien n’est décidé », on sait déjà que la ligne B sera d’orientation ouest/sud est, du périphérique à La Riche à la Papoterie de Chambray. Il s’agit là d’être sérieux, puisque l’on parle d’un budget à… 400 millions d’euros (certes, l’extension de la ligne A à l’aéroport et la restructuration de parkings-relais font partie du lot).

photo-tours-2008_xlarge.jpg

Pour le maire fantôme de Tours, Christophe Bouchet, « cette concertation est l’occasion de faire passer le message des différents enjeux de la mobilité, qui ne doit pas se résumer, à Tours à savoir si le futur tracé passera par le boulevard Béranger ou le boulevard Jean-Royer. Des enjeux qui globaux qui vont au-delà du seuil de sa porte ». (La NR)

Effectivement, puisque l’on sait aussi que cette ligne B desservira le quartier « enclavé » des Fontaines (déjà desservi par trois lignes de bus de 6h à 0h30…) mais évitera soigneusement le Campus Universitaire du Parc Grandmont.

Par ailleurs, nous savons aussi que St Pierre des Corps n’aura pour l’heure pas de transport en commun en site propre, bien que la ville le réclame à corps et à cris depuis des décennies, et que les lignes de bus actuelles (5, 10, 16, 50) ne sont jamais saturées du côté de St Pierre. Le tramway n’est sans doute pas une solution miracle, surtout lorsque l’on parle en centaines de millions d’euros...

 

Pour Radio Antigone, Antoine Ricard.

Commenter la publication :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *