Sept personnes pour un fauteuil : qui sera la nouvelle tête de la Région Centre ?

Les élections régionales auront lieu les 20 et 27 juin 2021, bien que ces dates ne font pas l’unanimité vu le contexte sanitaire, et sept candidats sont officiellement en lice pour gagner la place convoitée de Président.e de la Région.

La gauche part divisée

Petite surprise, l’un des adjoints du président sortant, Charles Fournier, ne part pas avec le PS. Tête d’une liste EELV – Génération.S – France Insoumise, il pourrait rebattre les cartes d’un scrutin souvent jugé comme paisible. Sans surprise, le président sortant, François Bonneau, à la tête de la région depuis le 7 septembre 2007, brigue un nouveau mandat. Il est soutenu par le PS, son parti, ainsi que le Parti Radical et le Parti Communiste. Encore plus à gauche, Farida Megdoud se lancera pour la troisième fois sous l’étiquette Lutte Ouvrière.

Enfin, une liste citoyenne menée par un gilet jaune, Jérémy Clément, est aussi présente.

La droite en eaux troubles

Trois listes s’affronteront dans la Région Centre, notamment celle du candidat d’ultra-droite, Aleksandar Nikolic pour le Rassemblement National. La droite plus classique verra Nicolas Forissier pour les Républicains, alors que le MoDEM sera représenté par Ministre chargé des Relations avec le Parlement, Marc Fesneau, qui va tenter de sauver les meubles du parti présidentiel en forte chute de bonnes opinions.

Un premier tour fort glissant et inquiétant

Nos confrères et consoeurs de France Bleu et France 3 ont publié un sondage IPSOS/Sopra Steria assez inquiétant pour le Premier Tour de ces élections régionales. L’ultra-droite, emmenée par Rassemblement national via Aleksandar Nikolic arriverait en tête à l’issue du premier tour avec 28% des intentions de vote. Le parti des Le Pen pourrait même remporter l’élection en cas de quadrangulaire au 2nd tour mais à ce jour, l’écart avec la liste de gauche et la liste LREM/MoDem reste très faible.

Originalité régionale, Marc Fesneau arrive deuxième de ce sondage, avec 21% des intentions de vote, alors que c’est le dernier politique à s’être porté candidat… contrairement au président sortant, François Bonneau, qui serait 3ème, avec 19%, soit cinq points de moins que lors du dernier scrutin qui s’était déroulé en 2015.

Le pied du podium est tenu par Nicolas Forissier, qui atteindrait péniblement 16% des voix exprimées et Charles Fournier avec 11% des intentions de vote. Arrivent les listes anecdotiques menées par Jérémy Clément (3%) et Farida Megdoud (2%).

L’ultra droite n’est pas si loin de nous…

Si les résultats des sondages se confirment, vous l’avez compris, c’est bien le parti de Marine Le Pen, accusée d’avoir truandé le parlement Européen pour gagner plus d’ailleurs, qui pourrait rafler l’hôtel de Région, malgré une possible union entre François Bonneau et Charles Fournier, ainsi qu’entre Nicolas Forissier et Marc Fesneau pour le 2nd tour du Dimanche 27 Juin.
Cependant, il est possible encore, par le jeu des alliances, que la région ne passe pas sous le drapeau extrémiste, si l’alliance Forissier/Fesneau se met en branle. D’ailleurs, plus de 75% des partisan.e.s de Fesneau désirent une alliance avec Forissier, tandis qu’iels ne sont que 50% pour les soutiens de ce dernier.

L’hémicycle de l’hôtel de Région, à Orléans.

Drôles d’attentes des personnes interrogées

Santé et délinquance sont les préoccupations majeures des suffrages à l’aube de ces élections. Il est vrai que la Région Centre Val-de-Loire est réputée pour être extrêmement dangeureuse, mal famée et périlleuse (non), surtout dans les campagnes, où la majorité des voix habitent ici. Cependant, alors que nous sommes toujours en état d’urgence sanitaire lié à la Covid 19, la santé est aussi citée. Il faut dire qu’après les remous au service des Urgences de Bourges ou de la grève d’une partie des personnels au CHRU de Tours, les habitant.e.s sont inquiet.e.s.

Malheureusement, les sujets liés aux transports, à l’écologie, ou au développement économique ne sont pas particulièrement pointés du doigt, alors qu’il y a fort à faire dans la Région Centre Val de Loire.
Par ce biais, comme l’indiquent les résultats de ce sondage, l’élection présidentielle de 2022 se fait déjà sentir dans cette région à forte couleur rurale, qui pense avoir raison en regardant ou écoutant certains médias anxiogènes…

Conseil Régional Centre-Val de Loire - Le Comité départemental du Loiret

Commenter la publication :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *